• Collègues enseignants en ULIS cet article vous concerne..

    Collègue ayant un enfant porteur de handicap et une aide humaine dans votre classe cet article vous concerne aussi

    Vous travaillez avec un collaborateur , un partenaire très important qui est là au quotidien avec vous..il s'agit de l'AVS !

    Comment se passe la relation ? Arrivez-vous à travaillez ensemble ? Votre AVS est formidable ?

    Les AVS ( AESH) et vous

     

    Pas toujours facile d'avoir la bonne posture face à cet autre dans notre classe ... 

    Pas facile non plus pour l'AVS qui a un contrat précaire, peu de formation ...

     

    Alors j'ai décidé de vous donner quelques pistes.

    Tout d'abord le texte régissant la fonction AESH c'est comme ça que nous devons nommer nos AVS..Ce sont des accompagnants des élèves en situation de handicap. La fonction est régie par la circulaire de juillet 2014 ( à lire  ICI)

    J'avais fait un petit article sur la professionnalisation ICI

     

    Au quotidien, il faut tout d'abord clarifier le rôle des adultes :

    • Les  adultes travaillant avec les élèves sont tenus au secret professionnel partagé.
    • Définir le temps de concertation  afin d'établir une cohérence et un suivi dans la prise en charge de l'élève.
    • Prévoir des outils de communication entre les partenaires. Un cahier de liaison par exemple où l'AVS peut prendre des notes. 
    • Définir clairement et au quotidien les tâches et la place de l'AVS en lien avec le PPS de l'élève. L'AVS ne se substitue en aucun cas à l'enseignant, tout travail d'élève terminé est évalué par l'enseignant. Il est important que l'AVS ait un planning avec ses tâches définies sur la journée car ce n'est pas simple d'arriver dans un lieu où on ne nous dit pas ce que l'on doit faire.
    • Clarifier les activités de l'AVS auprès des élèves pris en charge et des autres

     

    L'auxiliaire de vie scolaire peut être amené à effectuer quatre types d'activités (cf. circulaire n°2003-092 du 11 juin 2003) :

    1      Interventions dans la classe en concertation avec l'enseignant. 

    2     Participation aux sorties de classes occasionnelles ou régulières.

    3     Accomplissement de gestes techniques ne requérant pas une formation médicale ou paramédicale particulière, aide aux gestes d'hygiène.

     

    4     Participation à la mise en oeuvre et au suivi du PPS (réunions d'équipe éducative ou de suivi de scolarisation).

    Typologie des interventions en fonction des temps de classe :

     

     

    en temps de récréation 

    - Aider à la surveillance de tous les élèves.

    en temps d’activité en groupe   

    - Encourager l’élève à entrer en communication avec les autres enfants.

    - Encourager l’élève à dire ce qu’il fait et ce que font les autres.

    - Lui rappeler le but de l’activité (Pourquoi fait-on cela ?)

    - Lui rappeler la consigne (lui demander de reformuler)

    - Lui rappeler les étapes de son travail (parfois support écrit, sinon, oralement)

    - Mettre en valeur l’erreur et la dédramatiser

    en temps d’activité individuel 

    - Lui rappeler le but de l’activité (Pourquoi fait-on cela ?) Prendre en charge une difficulté matérielle (par exemple trop d’étiquette à découper)

    - Lui rappeler la consigne (lui demander de reformuler)

    - Lui rappeler les étapes de son travail (parfois support écrit, sinon, oralement)

    en classe en dehors du temps de l’activité 

    Permettre à l’élève de :

    - Gérer son entrée en classe (on attend devant la porte, on pose sa veste au porte manteau, son cartable à sa place).

    - Gérer son matériel (sortir son cahier, son crayon en temps voulu).

    - Gérer les déplacements en classe (si il nous manque des affaires, on peut aller chercher les affaires collectives sans demander la permission).

    - Gérer les déplacements classe WC (rappeler à l’élève qu’il doit demander la permission au maître).

    - Gérer ses comportements dans la classe en fonction des règles posées.

    - Gérer sa sortie de classe (prendre sa veste, son goûter).

     

    Autres propositions de travail

    - Aider les autres élèves en difficulté dans la tâche

    - Prendre un groupe d’élève pendant le moment « jeux » de l’après travail…

     

     

    Voici également un tableau qui peut vous aider à cibler le rôle selon la pathologie

     

     

    pathologies

    caractéristiques

    Le rôle de l'AVS 

    La déficience intellectuelle

    Selon les capacités d'adaptation des enfants, selon les stimulations apportées, les conséquences d'un déficit intellectuel sur la scolarité seront très variables.

    • Etablir une relation de confiance avec l'enfant.
    • Encourager, valoriser les réussites et les comportements positifs.
    • Veiller à ce que l'enfant reste concentré.
    • Répéter les consignes, les reformuler plus simplement ou utilise despictogrammes, des symboles, des images.
    • Réexpliquer une notion présentée par l'enseignant.
    • Aider à commencer un travail en donnant un exemple.
    • Proposer des situations concrètes (passer par des manipulations).
    • Simplifier les informations données, ne garder que l'essentiel.
    • Recadrer des comportements inadaptés qui se manifestent lorsque les enfants se sentent débordés.
    • Sécuriser l'enfant en lui donnant des repères (spatiaux, temporels, règles devie communes).
    • Aider à mettre en mots ce qu'on doit faire, retenir.
    • Annoncer les activités (par un emploi du temps, par la verbalisation).
    • Essayer d'anticiper les situations qui angoissent l'enfant ou le mettent en difficulté.
    • Prévenir des changements éventuels.
    • Respecter le temps de latence plus long et attendre que la tâche soit effectuée avant d'en proposer une autre.
    • Etre vigilant à la souffrance éventuelle de l'enfant en difficulté de compréhension. 

    2. Troubles du comportement et de la personnalité

    Les troubles du comportement sont la conséquence de troubles psychologiques et/ou somatiques dont l'origine se trouve soit dès la naissance, soit plus tard.

     

    • Anticiper les situations de crise en isolant l'enfant dans un lieu sécurisé (coin aménagé dans la classe, BCD) et prévu dans le cadre des réunions d'équipe de suivi de scolarisation.
    • Calmer l'enfant, veiller à ce qu'il ne se mette pas en danger.
    • Veiller à ce que l'enfant ne mette pas en danger les autres par des réactions inadaptées. (Ne pas le laisser sans surveillance.)
    • Renforcer positivement tout comportement bien adapté, tout effort fait (accompagner l'enfant par des encouragements, par le regard).
    • Valoriser les réussites.
    • Inciter l'élève à prolonger un effort, à revenir sur une tâche, pour éviter le travail bâclé.
    • Stimuler un enfant trop passif.

     

    L'autisme 

    Est  classé dans la catégorie « troubles envahissants du

    développement » (TED).  Ce syndrome est caractérisé par des altérations graves de la communication verbale, non verbale, une restriction des intérêts et activités avec très souvent présence de stéréotypies.

    L'enfant autiste a une appréhension du monde différente du nôtre, il le perçoit dans ses détails et non pas dans sa globalité.

    Il est hypersensible à toutes les stimulations sensorielles (bruit, lumière, mouvement,...) et ne parvient pas à filtrer ces stimuli qui peuvent être ressentis comme des formes d'agression et provoquer des crises d'angoisse ou de panique.

    La présence d'un AVS peut apporter beaucoup dans le fonctionnement de la classe. C'est un étayage important pour l'enseignant et c'est souvent la personne référente aux yeux de l'enfant, celui qui pourra prévenir ou arrêter les éventuels moments de crise.

    • Etre une personne rassurante qui va sécuriser l'enfant et ainsi lui permettre d'accéder à la socialisation.
    • S'adresser personnellement à l'enfant, faire en sorte qu'il se sente concernélorsque la parole de l'enseignant s'adresse au groupe classe.
    • Orienter son regard, guider ou accompagner un geste, le montrer.
    • Simplifier une consigne donnée par l'enseignant: la reformuler en termessimples, de manière plus courte.
    • Fractionner les tâches proposées, donner une consigne à la fois.
    • Adapter visuellement des consignes verbales : utiliser des pictogrammes, des
    • photos, des gestes...
    • Accepter d'attendre une réponse qui ne vient pas immédiatement.
    • Encourager, valoriser les réussites.
    • Accompagner l'enfant dans des activités à deux, en petits groupes (jeux de société, lecture d'albums, éducation physique) puis dans des activités collectives. 

     

     

    Je vous conseille enfin de télécharger un guide remis dans le rhône pour les AESH qui débutent et reçoivent une formation. Il est très complet et il clarifie pas mal de points

    Les AVS ( AESH) et vous

     

     

    Les AVS ( AESH) et vous

     

     

    Je vous recommande aussi l'excellent ouvrage La co-intervention à l'école une nouvelle professionnalité éducative

    Les AVS ( AESH) et vous

    Ce livre repose sur l’étude d’actions de co-intervention vécues par des professionnels de l’éducation et du soin, dans le cadre de la scolarisation et de l’accompagnement des élèves en grande difficulté scolaire et en situation de handicap. Tandis que la récente loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole (9 juillet 2013) prévoit l’augmentation du nombre d’auxiliaires de vie scolaire, l'octroi de postes supplémentaires en direction des secteurs les plus fragiles et de multiples partenariats coéducatifs, il convient de se demander quelles dynamiques de collaboration et de coopération agissent dans le temps et l’espace du travail conjoint mis en œuvre.

    L'auteur a d'ailleurs réalisé une conférence avec pour thème la partenarait et la co-ntervention avec des personnes handicapées ...à lire ici

     

    Pin It

    24 commentaires
  • Pour mon plus grand bonheur mon blog atteint bientôt la barre des 900 000 visites.... à quand le million de passages ?????

    Pariez sur le million ...

    Aussi j'ai été séduite il y a quelques mois par le jeu de ma copinaute du livre de Sapienta...

    Je reprends donc son idée pour vous faire gagner des cadeaux !!!!!!!

    Il vous suffit de laisser un commentaire ici en disant à quelle date d'après vous je vais passer la barre du million.... Ceux qui trouveront la date fatidique se verront recevoir un colis surprise !!

    Pariez sur le million ...

    ça vous branche ?  A vos claviers ...A vos paris....A vos pronostics

     

     

    La récap des joueurs

    Récap mise à jour

    - 15 novembre Lisooo

    - 16 novembre : lérak

    - 19 novembre Thomas

    - 21 novembre Malhia

    - 22 novembre Vendécole

    - 25 novembre Val10 et Adeline

    - 26 novembre Ambre solaire

    - 27 novembre Mme Karen

    - 28 novembre Crikou- macaron

    - 29 novembre Mayleb

    - 30 novembre Yeelle 02

    - 1er décembre Delfynus

    - 2 décembre Validées

    - 3 décembre Aline

    - 4 décembre Stéphanie / Méroute

    - 5 décembre CalireCC

    - 6 décembre lala / estelle

    - 7 décembre Brisgard

    - 8 décembre dédé

    - 9 décembre Chacha

    - 10 décembre : estelle docs

    - 11 décembre lili

    - 12 décembre Léna Tralala

    - 13 dec : BSC

    - 14 déc : MMM

    - 15 décembre Alexxye

    - 17 décembre Paulette trotinette

    - 21 décembre Bénédicte

    - 23 décembre Eoane

    - 25 décembre Lulu

    - 31 décembre 1976 verts

    - 3 janvier Chachoo

    - 17 janvier Tigateau

    - 29 janvier lachtitebe

    - 5 janvier Olivier

    - 4 février Jennifer

    - 1er avril Sands

     

    Et la Saint Moustache c'est tous les jours

    Pin It

    201 commentaires
  • Mon blog fait peau neuve....soyez indulgents !!!

    Nouveau design

    En effet vous risquez de voir quelques modifications et vous risquez de rencontrer quelques désagréments le temps que tout se mette correctement en place comme je le souhaite.

    Je m'excuse d'avance de ces petites perturbations:)

     

    Patience

    Pin It

    16 commentaires
  • SESSAD c'est quoi ?

    C'est un service d'éducation spéciale et de soins à domicile.

    Les SESSAD sont issus du décret du 27 octobre 1989 ICI 

    Service mobile du secteur médico-social, le service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (Sessad) apporte aux familles conseils et accompagnement dans le but de favoriser l'intégration scolaire et l'acquisition de l'autonomie. 

    Le SESSAD est un service qui accompagne dans leur environnement des enfants et des adolescents en situation de handicap. 

     C'est la Commission des Droits et de l'Autonomie de la Personne Handicapée (C.D.A.P.H) qui notifie un accompagnement SESSAD. 

    SESSAD c'est quoi ?

    Le Sessad apporte un soutien spécialisé en développant des actions de soins et de rééducation dans les lieux de vie de l’élève handicapé.

    Il participe à l’intégration scolaire et à l’acquisition de l’autonomie grâce à l’ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, éducatifs et pédagogiques adaptés.

    Ce peuvent être des actes médicaux spécialisés, des rééducations dans divers domaines (kinésithérapie, orthophonie, ergothérapie…) ou un soutien spécifique dispensé par un enseignant spécialisé.

     

    Les services de soins sont destinés aux jeunes handicapés jusqu'à 20 ans.

    Ils portent des noms différents selon le type de handicap :

    • Safep (service d'accompagnement familial et d'éducation précoce) pour les enfants déficients sensoriels de la naissance à 3 ans ;
    • Sessad (service d'éducation spécialisée et de soins à domicile) pour les jeunes handicapés moteurs ou pour des jeunes présentant une déficience intellectuelle de la naissance à 20 ans ;
    • Ssefs (service de soutien à l'éducation familiale et à la scolarisation) pour les jeunes handicapés auditifs de la 3 à 20 ans ;
    • S3AS ou SAAAS (service d'aide à l'acquisition de l'autonomie et à la scolarisation) pour les jeunes handicapés visuels de 3 à 20 ans.

     

    Les missions :

    Il  garantit le versant pédagogique du P.I.A. 

    Il  contribue aux liens entre l'école et la famille. 

    Acteur de liaisons fréquentes nécessaires entre l'école et le SESSAD. 

    Il  contribue avec vous à la mise en œuvre pédagogique du Projet Personnalisé de Scolarisation (P.P.S). 

    Il  apporte à vous et/ou à l'équipe pédagogique des aides et conseils techniques. 

    Il apporte  des aides pédagogiques spécialisées, dans ou en dehors de la classe, articulées avec votre projet pédagogique et selon différentes modalités. 

    Il apporte une connaissance du système éducatif pour penser l'orientation. 

    Il  aide à la construction d'un projet professionnel à partir des compétences et des désirs du jeune. 

     

    A lire ICI le projet d'accompagnement en SESSAD

    Pin It

    3 commentaires
  • La réunion de synthèse s’inscrit comme un outil de lecture interne de l’évolution des personnes accueillies. Ces réunions ne sont pas imposées. Elles permettent au personnel éducatif d’évaluer l’impact de la prise en charge et d’actualiser l’accompagnement des personnes en adaptant les réponses éducatives.

     

    La réunion de synthèse en IME

     

    Ecrits relatifs aux synthèses : 

    Pour chaque réunion, les professionnels élaborent des écrits. Les écrits relatifs aux synthèses sont de deux ordres. Les uns sont des notes personnelles des accompagnateurs, des aide-mémoire qui appartiennent à leurs rédacteurs. Si ces notes devaient être communiquées, les propos y perdraient en liberté de ton, et les professionnels se censureraient face à des parents qui pourraient être blessés par la construction théorique d’hypothèses de travail. Les autres écrits sont les comptes rendus des synthèses ou des documents de travail rattachés au dossier de la personne accueillie, lesquels doivent être communiqués. Les enseignants y présentent, détaillent leur PPI (projet personnel et individuel).

    Les professionnels qui assistent aux réunions :

    La réunion de synthèse regroupe différents professionnels intervenants dans l’accompagnement d’un jeune. C’est une réunion en équipe pluridisciplinaire ( enseignants, médecins, thérapeutes ( orthophoniste, psychomotricienne, psychologue) , infirmière, assistante sociale, éducateurs). Elle est une instance qui garantit la cohésion de l'accompagnement global défini pour l’enfant, l’adolescent ou le jeune adulte. La qualité du travail en réunion de synthèse (et/ou de projet, de suivi…) est déterminante pour l’élaboration d’un projet cohérent, son évaluation et son suivi. Elle interroge l’interdisciplinarité, le partage d’informations, l’optimisation du temps, les écrits qui en découlent, la participation des professionnels de l’équipe, celle du jeune, de ses parents, des partenaires. Le cadre de la réunion de synthèse est également important au regard de l'efficience de l'organisation.

    Le chef de service préside la réunion. L’un des professionnel est désigné « coordinateur ». Il va collecter les écrits et préparer l’anamnèse. C’est le récit de la vie du sujet. Le coordinateur va prendre des notes durant la synthèse et rédiger un compte-rendu.

    La place des parents :

    Les parents ne sont pas conviés aux synthèses, elles restent des réunions de professionnels  et peuvent donc y participer des partenaires externes (éducateur de l’aide sociale à l’enfance, thérapeute…) Cependant, les parents sont invités à une réunion post-synthèse avec compte rendu détaillé afin de réactualisé le projet d’accueil personnalisé. 

     

    Pour les enseignants ces réunions représentent 1 à 2 heures par semaine. Elles ont lieu hors du temps scolaire, le soir après la classe.

     

     Si vous avez des questions....

    Si j'ai oublié des choses .....

    VOus savez où me trouvez !

     

    Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique