• Les AVS ( AESH) et vous

    Collègues enseignants en ULIS cet article vous concerne..

    Collègue ayant un enfant porteur de handicap et une aide humaine dans votre classe cet article vous concerne aussi

    Vous travaillez avec un collaborateur , un partenaire très important qui est là au quotidien avec vous..il s'agit de l'AVS !

    Comment se passe la relation ? Arrivez-vous à travaillez ensemble ? Votre AVS est formidable ?

    Les AVS ( AESH) et vous

     

    Pas toujours facile d'avoir la bonne posture face à cet autre dans notre classe ... 

    Pas facile non plus pour l'AVS qui a un contrat précaire, peu de formation ...

     

    Alors j'ai décidé de vous donner quelques pistes.

    Tout d'abord le texte régissant la fonction AESH c'est comme ça que nous devons nommer nos AVS..Ce sont des accompagnants des élèves en situation de handicap. La fonction est régie par la circulaire de juillet 2014 ( à lire  ICI)

    J'avais fait un petit article sur la professionnalisation ICI

     

    Au quotidien, il faut tout d'abord clarifier le rôle des adultes :

    • Les  adultes travaillant avec les élèves sont tenus au secret professionnel partagé.
    • Définir le temps de concertation  afin d'établir une cohérence et un suivi dans la prise en charge de l'élève.
    • Prévoir des outils de communication entre les partenaires. Un cahier de liaison par exemple où l'AVS peut prendre des notes. 
    • Définir clairement et au quotidien les tâches et la place de l'AVS en lien avec le PPS de l'élève. L'AVS ne se substitue en aucun cas à l'enseignant, tout travail d'élève terminé est évalué par l'enseignant. Il est important que l'AVS ait un planning avec ses tâches définies sur la journée car ce n'est pas simple d'arriver dans un lieu où on ne nous dit pas ce que l'on doit faire.
    • Clarifier les activités de l'AVS auprès des élèves pris en charge et des autres

     

    L'auxiliaire de vie scolaire peut être amené à effectuer quatre types d'activités (cf. circulaire n°2003-092 du 11 juin 2003) :

    1      Interventions dans la classe en concertation avec l'enseignant. 

    2     Participation aux sorties de classes occasionnelles ou régulières.

    3     Accomplissement de gestes techniques ne requérant pas une formation médicale ou paramédicale particulière, aide aux gestes d'hygiène.

     

    4     Participation à la mise en oeuvre et au suivi du PPS (réunions d'équipe éducative ou de suivi de scolarisation).

    Typologie des interventions en fonction des temps de classe :

     

     

    en temps de récréation 

    - Aider à la surveillance de tous les élèves.

    en temps d’activité en groupe   

    - Encourager l’élève à entrer en communication avec les autres enfants.

    - Encourager l’élève à dire ce qu’il fait et ce que font les autres.

    - Lui rappeler le but de l’activité (Pourquoi fait-on cela ?)

    - Lui rappeler la consigne (lui demander de reformuler)

    - Lui rappeler les étapes de son travail (parfois support écrit, sinon, oralement)

    - Mettre en valeur l’erreur et la dédramatiser

    en temps d’activité individuel 

    - Lui rappeler le but de l’activité (Pourquoi fait-on cela ?) Prendre en charge une difficulté matérielle (par exemple trop d’étiquette à découper)

    - Lui rappeler la consigne (lui demander de reformuler)

    - Lui rappeler les étapes de son travail (parfois support écrit, sinon, oralement)

    en classe en dehors du temps de l’activité 

    Permettre à l’élève de :

    - Gérer son entrée en classe (on attend devant la porte, on pose sa veste au porte manteau, son cartable à sa place).

    - Gérer son matériel (sortir son cahier, son crayon en temps voulu).

    - Gérer les déplacements en classe (si il nous manque des affaires, on peut aller chercher les affaires collectives sans demander la permission).

    - Gérer les déplacements classe WC (rappeler à l’élève qu’il doit demander la permission au maître).

    - Gérer ses comportements dans la classe en fonction des règles posées.

    - Gérer sa sortie de classe (prendre sa veste, son goûter).

     

    Autres propositions de travail

    - Aider les autres élèves en difficulté dans la tâche

    - Prendre un groupe d’élève pendant le moment « jeux » de l’après travail…

     

     

    Voici également un tableau qui peut vous aider à cibler le rôle selon la pathologie

     

     

    pathologies

    caractéristiques

    Le rôle de l'AVS 

    La déficience intellectuelle

    Selon les capacités d'adaptation des enfants, selon les stimulations apportées, les conséquences d'un déficit intellectuel sur la scolarité seront très variables.

    • Etablir une relation de confiance avec l'enfant.
    • Encourager, valoriser les réussites et les comportements positifs.
    • Veiller à ce que l'enfant reste concentré.
    • Répéter les consignes, les reformuler plus simplement ou utilise despictogrammes, des symboles, des images.
    • Réexpliquer une notion présentée par l'enseignant.
    • Aider à commencer un travail en donnant un exemple.
    • Proposer des situations concrètes (passer par des manipulations).
    • Simplifier les informations données, ne garder que l'essentiel.
    • Recadrer des comportements inadaptés qui se manifestent lorsque les enfants se sentent débordés.
    • Sécuriser l'enfant en lui donnant des repères (spatiaux, temporels, règles devie communes).
    • Aider à mettre en mots ce qu'on doit faire, retenir.
    • Annoncer les activités (par un emploi du temps, par la verbalisation).
    • Essayer d'anticiper les situations qui angoissent l'enfant ou le mettent en difficulté.
    • Prévenir des changements éventuels.
    • Respecter le temps de latence plus long et attendre que la tâche soit effectuée avant d'en proposer une autre.
    • Etre vigilant à la souffrance éventuelle de l'enfant en difficulté de compréhension. 

    2. Troubles du comportement et de la personnalité

    Les troubles du comportement sont la conséquence de troubles psychologiques et/ou somatiques dont l'origine se trouve soit dès la naissance, soit plus tard.

     

    • Anticiper les situations de crise en isolant l'enfant dans un lieu sécurisé (coin aménagé dans la classe, BCD) et prévu dans le cadre des réunions d'équipe de suivi de scolarisation.
    • Calmer l'enfant, veiller à ce qu'il ne se mette pas en danger.
    • Veiller à ce que l'enfant ne mette pas en danger les autres par des réactions inadaptées. (Ne pas le laisser sans surveillance.)
    • Renforcer positivement tout comportement bien adapté, tout effort fait (accompagner l'enfant par des encouragements, par le regard).
    • Valoriser les réussites.
    • Inciter l'élève à prolonger un effort, à revenir sur une tâche, pour éviter le travail bâclé.
    • Stimuler un enfant trop passif.

     

    L'autisme 

    Est  classé dans la catégorie « troubles envahissants du

    développement » (TED).  Ce syndrome est caractérisé par des altérations graves de la communication verbale, non verbale, une restriction des intérêts et activités avec très souvent présence de stéréotypies.

    L'enfant autiste a une appréhension du monde différente du nôtre, il le perçoit dans ses détails et non pas dans sa globalité.

    Il est hypersensible à toutes les stimulations sensorielles (bruit, lumière, mouvement,...) et ne parvient pas à filtrer ces stimuli qui peuvent être ressentis comme des formes d'agression et provoquer des crises d'angoisse ou de panique.

    La présence d'un AVS peut apporter beaucoup dans le fonctionnement de la classe. C'est un étayage important pour l'enseignant et c'est souvent la personne référente aux yeux de l'enfant, celui qui pourra prévenir ou arrêter les éventuels moments de crise.

    • Etre une personne rassurante qui va sécuriser l'enfant et ainsi lui permettre d'accéder à la socialisation.
    • S'adresser personnellement à l'enfant, faire en sorte qu'il se sente concernélorsque la parole de l'enseignant s'adresse au groupe classe.
    • Orienter son regard, guider ou accompagner un geste, le montrer.
    • Simplifier une consigne donnée par l'enseignant: la reformuler en termessimples, de manière plus courte.
    • Fractionner les tâches proposées, donner une consigne à la fois.
    • Adapter visuellement des consignes verbales : utiliser des pictogrammes, des
    • photos, des gestes...
    • Accepter d'attendre une réponse qui ne vient pas immédiatement.
    • Encourager, valoriser les réussites.
    • Accompagner l'enfant dans des activités à deux, en petits groupes (jeux de société, lecture d'albums, éducation physique) puis dans des activités collectives. 

     

     

    Je vous conseille enfin de télécharger un guide remis dans le rhône pour les AESH qui débutent et reçoivent une formation. Il est très complet et il clarifie pas mal de points

    Les AVS ( AESH) et vous

     

     

    Les AVS ( AESH) et vous

     

     

    Je vous recommande aussi l'excellent ouvrage La co-intervention à l'école une nouvelle professionnalité éducative

    Les AVS ( AESH) et vous

    Ce livre repose sur l’étude d’actions de co-intervention vécues par des professionnels de l’éducation et du soin, dans le cadre de la scolarisation et de l’accompagnement des élèves en grande difficulté scolaire et en situation de handicap. Tandis que la récente loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole (9 juillet 2013) prévoit l’augmentation du nombre d’auxiliaires de vie scolaire, l'octroi de postes supplémentaires en direction des secteurs les plus fragiles et de multiples partenariats coéducatifs, il convient de se demander quelles dynamiques de collaboration et de coopération agissent dans le temps et l’espace du travail conjoint mis en œuvre.

    L'auteur a d'ailleurs réalisé une conférence avec pour thème la partenarait et la co-ntervention avec des personnes handicapées ...à lire ici

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 13:17

    Merci Onaya pour cet article très complet ! J'avais justement noté sur ma "to do list" de vacances de bien lister pour chacune de mes deux AVS les tâches précises auprès de l'enfant qu'elles accompagnent. Eh oui, cette année, j'ai deux AVS ! Même pour une classe "ordinaire" ton article est bien utile, merci !! 

      • Vendredi 30 Octobre 2015 à 13:20

        Ah oui j'oubliais ! Les deux sont formidables, elles prennent leur rôle à cœur et sont très appréciées des enfants. Je vais en "perdre" une en décembre, sniiiiff !

    2
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 13:23

    Ahhhhhhhhhhh merci Alice pour ton témoignage et surtout ravie que cet article puisse être utile. bIsettes

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 13:57

    Merci pour cet article, c'est la 3ème année que je travaille avec une AVS en classe et jusqu'à maintenant j'ai travaillé avec des personnes formidables qui font un boulot EXTRAORDINAIRE!

    Cependant j'ai un tout petit point de désaccord avec tes documents, concernant l'aide à la surveillance de tous les élèves pendant le temps de récréation : je considère que cela relève exclusivement de la responsabilité des enseignants qui sont de surveillance. L'AVS est là pour l'élève qu'elle suit mais pas pour les autres qui dépendent des enseignants. Et lorsque l'enfant suivi est capable de gérer sa récréation seul, j'encourage l'AVS à prendre également "sa" récré pour décompresser, car le travail n'est pas évident et un petit quart d'heure de pause c'est pas de trop !

    Sinon je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu as indiqué, cela représente vraiment le travail fait par les AVS et je pense que ces personnels devraient être mieux reconnus et considérés par l'Etat ... 

      • Vendredi 30 Octobre 2015 à 14:01

        En effet je devrais préciser ....il me semble que l'AVS peut néanmoins intervenir et réaliser un rôle de médiateur quand il y a des conflits. Elle peut aussi jouer en récré un rôle de facilitateur dans les jeux .... c'est en ça que je notais tous les élèves.

        Merci pour ton témoignage

      • Vendredi 30 Octobre 2015 à 14:22

        Pour moi elles sont habilitées à intervenir aussi sur les autres enfants. Si une AVS entend un élève dire un mot vulgaire par exemple, elles sanctionnent selon les règles mises en place à l'école. 

         

      • Mercredi 4 Novembre 2015 à 03:32

        Je suis d'accord, elles sont habilitées à le faire, mais quand l'enfant peut aller en récré tout seul,  je trouve ça normal de dire à l'AVS d'aller souffler un peu et boire un café au lieu de faire la surveillance dans la cour, sachant que dès qu'il y aura quelque chose même si ça ne concerne pas son élève, on viendra la voir, alors qu'il y a des enseignants dont c'est la responsabilité d'assurer la surveillance et de gérer les ptits soucis ...

    4
    mafalda
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 14:15

    Eh eh !!! merci pour cet article, je vais le partager. C'est ma troisième année en tant qu' AVSi , "AESH" !!!!

     

    5
    Rémi
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 16:04

    Merci pour votre article qui est très intéressant. Je suis le papa d'une petite fille qui bénéficie d'une AVS, et je pense utiliser ces éléments pour essayer d'accompagner l'avs et l'institutrice de ma fille pour qu'elles puissent travailler efficacement et lui apporter le maximum

    6
    so
    Vendredi 30 Octobre 2015 à 22:39

    En effet! On oublie parfois d'être empathique! C'est un bon rappel!! Par contre c'est dommage, il manque une partie de ton tableau!

    Merci pour tes partages!

      • Vendredi 30 Octobre 2015 à 22:43

        Voilà qui est résolu....c'était un ptit souci de mise en page :)

    7
    Samedi 31 Octobre 2015 à 00:16

    Merci pour cet article très complet. J'ai moi aussi une AVS dans ma classe. Elle débute cette année, mais tout se passe bien. Elle a vite trouvé sa place parmi nous.

    8
    Samedi 31 Octobre 2015 à 08:56

    merci Val 10 de ton retour d'expérience

    9
    cclerice
    Mercredi 4 Novembre 2015 à 01:09

    bsoir , ce que j ai a dire que les personnes qui on ete avs (8) dans le parcours scolaire de ma fille laura ont toutes ete formidable je suis mme la premiere a temoignee pour les defendre dans les 8 d'entre elles se sont retrouvees au chomage pendant que laura est reste 2 mois sans avs tout ça a cause d'un contrat termine ces personnes sont tres volontaire elles arrivent apprenent dans le tas ,une fois qu elles ont tout mis en place ells sont bien organisees ont leur dit au revoir et oui laura a eu une avs en maternelle et puis une deuxieme enderniere annee maternelle une troisieme dans la mme annee pas d'avs pendant 2 mois ensuite 1 al fin d'annee en cp un avs ensuite ds la mme annee une avs et en ce1 une autre avs tous volontaire voila le parcours que j aurai voulu laura est une avs qui l accompagne dans son parcours scolaire maternelle et primaire au moins la personne ne quitterai pas son metier et aurait eu des annees de travaille merci

      • Dimanche 8 Novembre 2015 à 08:35

        Merci de ce témoignage !

    10
    Jeudi 5 Novembre 2015 à 19:56

    J'ai deux AVS qui arrivent la semaine prochaine ... Je me sens beaucoup plus  légitime tout à coup Merci Onaya!

      • Dimanche 8 Novembre 2015 à 08:35

        Bon courage alors pour accueillir ces nouvelles personnes

    11
    Samedi 7 Novembre 2015 à 22:37

    Merci pour toutes ces informations... C'est très riche !! 

     

      • Dimanche 8 Novembre 2015 à 08:36

        Merci de ton passage petite graines...tu bosses avec AVS ?

      • Dimanche 8 Novembre 2015 à 09:11

        Cette année oui, et ça se passe très bien. J'ai eu d'autres expériences moins simples d'autres années, certainement aussi parce que les objectifs n'étaient pas clairs, ni pour elle ni pour moi... D'où l'intérêt de ton travail de clarification... cool

    12
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 11:05

    Non les aesh n'ont pas à surveiller tous les élèves pendant les temps de récréation !!!!!!!

    Uniquement si cela est spécifié dans le PPS de l'élève qu'elles accompagnent et dans ce cas, l'aesh ne surveille que cet élève !!!

    Merci de ne pas contribuer aux nombreux abus qui aux lieu quant à l'"usage" des "aides humaines"!

      • Vendredi 4 Décembre 2015 à 17:12

        Oui je suis d'accord, il peut y avoir de nombreux abus par la suite et c'est pourquoi je milite également sur ce genre de point qui ont l'air dérisoires mais peuvent vite dégénérer (exemple dans mon école cette année, où des avs restaient avec leur élève respectif pendant la pause méridienne comme prévu dans l'accompagnement du gamin, et le personnel communal qui a commencé à râler car elles n'aidaient pas à la surveillance, elles faisaient leur surveillance assise au lieu de circuler dans la cour ! Il a fallu recadrer rapidement ! )

    13
    Irène
    Jeudi 1er Septembre 2016 à 08:39

    Et moi je cherche un poste d'E.A.S.H. Il paraît qu'il y a de la demande.....

    14
    Véro
    Samedi 24 Décembre 2016 à 18:57

    Merci pour cet article ! Je suis PES et j'ai une AVSi dans ma classe pour une petit garçon avec traits autistiques. Je fais également mon "mémoire" sur l'école inclusive et ma pratique en classe, cela va bien m'aider !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :