• Planète autisme

    Planète autisme

    Ce film apporte un éclairage scientifique sur l’autisme : il est réalisé à partir des recherches récentes en psychiatrie, en psychologie du développement, en neurosciences, en génétique et sur les méthodes pédagogiques qui en découlent, ainsi que sur les prises en charge nouvelles, efficaces et personnalisées. 

     

    PLANETE AUTISME
    Valeria Lumbroso
    France / 2012 / Documentaire / 52 minutes
    Ce documentaire audiovisuel produit par Flair production a bénéficié d'un soutien à la production de Ciclic - Région Centre, en partenariat avec le CNC

    Synopsis : 
    L'autisme touche un enfant sur 150, ce qui en fait un problème de santé publique. Ce trouble du développement revêt des formes extrêmement variées. Les enfants atteintes ont en commun d'avoir des difficultés dans la relation à l'autre. Au cours des dix dernières années, en explorant l'univers autiste, les neurosciences, la génétique et la psychologie du développement ont conquis de nouveaux territoires. Des découvertes récentes ont mis en évidence l'effet de ce trouble sur le cerveau et sur la façon de percevoir le monde et de communiquer. Les thérapies nouvelles qui en découlent visent à relancer le développement atypique des enfants atteints d'autisme. 

    Planète autisme

    Déclaré grande cause nationale en 2012, l'autisme touche 440 000 personnes en France et 67 millions dans le monde. Aujourd'hui, les expérimentations se multiplient à travers la planète pour aider les enfants autistes à sortir de leur isolement. Le documentaire de Valéria Lumbroso, proposé par Carole Gaessler, révèle quelques-unes des avancées essentielles qui ont été réalisées.

    "(...) le film de Valeria Lumbroso (Les Premiers Liens, Les Premiers Pas vers l'autre...) dresse un état des lieux méticuleux des avancées de la recherche scientifique dans le domaine ainsi que des thérapies nouvelles que l'on peut en espérer. Car force est de constater que la France est loin d'être un pays modèle en matière de prise en charge de l'autisme. Cette maladie aux origines encore mal définies touche pourtant un enfant sur cent cinquante. Tous les intervenants soulignent la nécessité de diagnostiquer dès le plus jeune âge les enfants atteints d'autisme afin de leur proposer des thérapies adaptées pour « relancer leur développement ». A l'Institut Pasteur, le professeur Thomas Bourgeroni travaille sur les mutations génétiques qui pourraient être l'un des facteurs de l'autisme. Il rappelle utilement que « l'on peut avoir n'importe quelle molécule miracle, si la personne reste chez elle et ne voit personne, il n'y aura pas d'effet ». Une élégante façon de plaider, notamment, pour la scolarisation des enfants autistes. Car, là encore, la France fait partie des mauvais élèves". Valérie Hurier, télérama.fr 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :